Le 24 septembre 1940 Walter Benjamin quitte Marseille pour se rendre Banyuls-sur-Mer. II y retrouve Lisa Fitko et parvient à la convaincre de l’emmener avec elle de l’autre coté de la frontière. En Espagne, Benjamin obtiendra un visa pour le Portugal d’où il prendra un bateau jusque New-York. Presque dix heures de marche à travers la montagne, une ascension pénible pour Walter B dont la santé à été affaiblie à force d’être trimballé de camps de travail en centres de rétention. Alors qu’il arrive à Portbou, Walter B se fait arrêter avec Henny Gurland et son fils José. Un accord entre la France et l’Espagne est passé dans la nuit, toute personne en provenance de la France devra être reconduite à la frontière et livrée à la gestapo. Walter Benjamin négocie de passer la nuit à l’hôtel et de ne repartir que le lendemain. Le 26 septembre à 10h du soir, Walter B avale une dose mortelle de morphine. Le lendemain matin, le décret sera annulé et Henny et José Gurland obtiendront un visa de sortie.

Walter B le paysage abimé documente le dernier voyage de Walter Benjamin.